menu

Accueil > Connaître Robespierre > Robespierre, l’avocat artésien > Maximilien de Robespierre : chanson

Version imprimable de cet article Version imprimable

Maximilien de Robespierre : chanson

vendredi 15 avril 2022

Maximilien de Robespierre
Autre chanson
Œuvres complètes de Maximilien de Robespierre, Texte établi par Eugène Déprez, Ernest Leroux, 1910, Première Partie : Robespierre à Arras (p. 225-226).

Tu veux, charmant objet,
Que mon esprit docile
Tire quelque couplet
De ma verve stérile
Fera-t-il bien ?
Je n’en crois rien,
Mais veut-on que je me défende.
Quand ta bouche commande
À mon cœur.

De ce premier couplet
Que faut-il que je pense ?
Verra-t-on cet essai
Avec quelqu’indulgence ?

Il est très bien
J’en suis certain
Car toi-même, aimable Henriette
Dicta cette chansonnette
À mon cœur.

Peu m’importe d’ailleurs
Que ce fruit de ma veine
Soit goûté des neuf sœurs
Je me rirai sans peine
De l’Hélicon
Et d’Apollon
Si tes yeux d’un regard prospère
Voient cet hommage sincère
De mon cœur.

Citée par M. Lucien Peise, p. 19.


Voir en ligne : Collection des chansons et des poèmes de Robespierre et sur Robespierre