Accueil > Correspondances > Saint-Just La Liberté ou la Mort

Saint-Just La Liberté ou la Mort

Un livre de notre ami Michel Benoît

vendredi 30 juin 2017, par Webmaster

En français

JPEG - 253.5 ko

« Il est dix neuf heures trente. Deux tombereaux montent la rue du Rocher en direction du cimetière des Errancis près de la barrière de Monceaux. Il est tard, on jette pêle-mêle dans la fosse les vingt deux corps des suppliciés du jour. Parmi eux, Maximilien Robespierre et Louis Antoine Saint-Just, né à Decize il y a vingt six ans.
Nous sommes le 10 Thermidor de l’An II.
Ce jeune homme que rien ne destinait à participer à l’aventure révolutionnaire était mort sans pouvoir prononcer son dernier discours. Celui qui déclarait à la tribune de l’assemblée que « la confiance n’a plus de prix lorsqu’on la partage avec des hommes corrompus » ou encore « Osez ! ce mot renferme toute la politique de notre révolution » n’aura été député que vingt deux mois et n’aura pu mettre en pratique la constitution de 1793 dont il fut l’un des maîtres penseurs.

Quelles purent être les dernières heures, les ultimes pensées de Saint-Just, homme d’action et penseur d’actes, alors qu’il se savait condamné ?

Michel Benoit nous fait revivre celles-ci tout comme il nous dépeint cette terre de Nièvre qui engendra elle aussi tant de tumultes et de personnages qui bâtirent l’Histoire de notre pays, notre Histoire de France où à chaque instant il fallait choisir entre la liberté ou la mort ! »

++++ In English

JPEG - 253.5 ko

"It is 9.30 pm. Two carts go up the rue du Rocher to the Errancis cemetery, near the Monceaux Gate. It is late : twenty-two bodies of the day’s execution victims are thrown haphazardly into the pit. Among them are Maximilien Robespierre and Louis-Antoine Saint-Just, born in Decize twenty-six years previously.

We are in 10 Thermidor, Year II.

This young man, whom nothing had led one to expect him to participate in the revolutionary adventure, had died without being able to deliver his last speech. He who declared at the tribune of the assembly that « trust no longer has any value when it is shared with corrupt men » or even « Dare ! This word contains the entire policy of our revolution ! » will have been a deputy for only twenty-two months, unable to implement the Constitution of 1793, of which he was one of the masterminds.

What could the last hours, the last thoughts of Saint-Just, man of action and thinker of deeds, when he knew he was condemned ?"

Michel Benoît

Broché
Editeur : De Boree (15 juin 2017)
Collection : HISTOIRE ET DOC
ISBN-10 : 2812921137
ISBN-13 : 978-2812921131


Voir en ligne : Pour se procurer l’ouvrage