menu

Accueil > Actualités > 8 mai 2020 : Bon anniversaire Maximilien

Version imprimable de cet article Version imprimable

8 mai 2020 : Bon anniversaire Maximilien

lundi 4 mai 2020

Le confinement n’empêche pas de s’informer, de réfléchir et de penser....

Bon anniversaire, Maximilien

Ce 6 mai 1758, dans une modeste maison bourgeoise d’Arras, non loin de la Place de la Madeleine et de l’actuelle Abbaye Saint-Vaast naissait Maximilien François Marie, Isidore Robespierre, qui deviendrait bientôt le révolutionnaire le plus connu au monde.

Bon anniversaire Maximilien,
à toi,
et à toutes celles et ceux qui se réclament être de tes amis et défendent ton honneur et la modernité de ta pensée.

En 2018 , nous étions venus chez toi, boire un verre à ta santé dans ta demeure qui on l’espère ne tardera plus trop longtemps à devenir un espace muséographique qui te seras consacré. Il y avait là les amis artésiens, mais aussi notre citoyenne d’Outre-Manche, Marianne qui arborait fièrement ton portrait et notre amie américaine Suzanne. Même la presse, pour une fois s’était dérangée en ce jour ensoleillé.

Ce mercredi, 6 mai, confinement oblige, pas de chant du départ entonné par l’ami Maurice, pas de verre de rouge à ta santé, pas de bises fraternelles et de poing levé.
Il nous faudra nous contenter dans notre canapé ou notre chaise des échos de la télé résonnant comme à cantique des bienfaits charitables et des propos dévoyés des princes d’aujourd’hui en attendant la énième diffusion des séries policières insipides.

Mais rassure-toi, Maximilien, et vous aussi Charlotte et Augustin, on ne restera pas toujours béats devant le poste. On boira quand même à votre santé, avec modération.

Nous serons toujours plus nombreux celles et ceux qui répondent toujours en ton nom et de tes idéaux.

Ce fut une rencontre internationale très amicale par visuo-conférence qui rassembla une jeune amie de la République Tchèque, une autre originaire des USA, un membre résidant au Canada et quelques fidèles de l’Artois et de l’Est de la France.
Des problèmes de matériel informatique adapté nous ont privés de notre amie Toulousaine, de nos amies italiennes et anglaises. dommage !

Tout au plaisir de faire physiquement connaissance, on échangea sur la manière dont Robespierre et la Révolution française étaient perçus dans nos pays respectifs. Suzanne lit un extrait de texte proposé par Mme Coustou, le président les quelques lignes ci-dessous et le trésorier facétieux nous offrit une bière de la cuvée arrageoise 1989 « la Robespierre ».

Et puis on échangea sur la modernité de la pensée républicaine de Robespierre, inspirés par les propositions contenues dans une déclaration récente de l’acteur Vincent Lindon dont vous trouverez ici le lien :

Vincent Lindon

Et plutôt que se morfondre du moment présent on va se relire, ici quelques lignes de ton discours (18 pluviôse an II - 5 février 1794). Ça va nous mettre le baume au cœur.

« Nous voulons un ordre de choses où toutes les passions basses et cruelles soient enchaînées, toutes les passions bienfaisantes et généreuses éveillées par les lois ; où l’ambition soit le désir de mériter la gloire et de servir la patrie ; où les distinctions ne naissent que de l’égalité même ; où le citoyen soit soumis au magistral, le magistrat au peuple, et le peuple à la justice ; où la patrie assure le bien-être de chaque individu, et où chaque individu jouisse avec orgueil de la prospérité et de la gloire de la patrie ; où toutes les âmes s’agrandissent par la communication continuelle des sentiments républicains, et par le besoin de mériter l’estime d’un grand peuple ; où les arts soient les décorations de la liberté qui les ennoblit, le commerce la source de la richesse publique et non seulement de l’opulence monstrueuse de quelques maisons. Nous voulons substituer dans notre pays la morale à l’égoïsme, la probité à l’honneur, les principes aux usages, les devoirs aux bienséances, l’empire de la raison à la tyrannie de la mode, le mépris du vice au mépris du malheur, la fierté à l’insolence, la grandeur d’âme à la vanité, l’amour de la gloire à l’amour de l’argent, les bonnes gens à la bonne compagnie, le mérite à l’intrigue, le génie au bel esprit, la vérité à l’éclat, le charme du bonheur aux ennuis de la volupté, la grandeur de l’homme à la petitesse des grands, un peuple magnanime, puissant, heureux, à un peuple aimable, frivole et misérable, c’est-à-dire toutes les vertus et tous les miracles de la république à tous les vices et à tous les ridicules de la monarchie. »

Le texte intégral est ici

Bien évidemment l’activité de notre association est en veille. Le temps — que l’on espère proche — de pouvoir nous retrouver et nous réunir à nouveau dans de bonnes conditions de sécurité sanitaire n’est pas encore venu .

Notre assemblée générale, qui aurait dû se dérouler le 25 avril est reportée à l’automne 2020 .
Le second congrès des associations amies de la révolution française programmé en septembre est repoussé d’un an .

Nous mettons à votre disposition le bulletin n° 111 à télécharge ou à lire en ligne.

BULLETIN N°111

Profitez de ces temps de confinement, pour visiter notre site, retrouver nos conférences en ligne et l’ensemble des liens avec nos sites amis.

Et voir ou revoir notre documentaire fiction « Sur les pas de Robespierre »

Et puis quelques nouvelles de notre Marianne, toujours attentive à valoriser, grâce à son talent, la Révolution française et Robespierre.

Si vous trouvez le temps long ou si vous cherchez à distraire vos chers petits, proposez leur ces coloriages.

Avec notre Maximilien… et moi, saisissez vos crayons !

s&f,
Marianne

Courage à tous .