menu

Accueil > Actualités > L’ARBR a décidé d’aider le Journal l’Humanité

L’ARBR a décidé d’aider le Journal l’Humanité

samedi 9 février 2019

Vous lirez ci-dessous pourquoi les « Amis de Robespierre » ont choisi d’aider ce journal , composante historique de la presse française, afin qu’il ne disparaisse pas des kiosques et des boîtes aux lettres.

MOBILISONS-NOUS POUR QUE VIVE L’HUMANITÉ

Il n’aura échappé à aucun citoyen attaché à la pluralité de la presse que l’existence et l’avenir de l’Humanité, ce journal fondé par Jaurès en 1904, sont en grand danger : le quotidien est placé en redressement judiciaire et peut disparaître définitivement des kiosques.

C’est une question politique de premier ordre qui interroge une société soucieuse de l’expression du pluralisme des idées et de la démocratie.
Seul quotidien indépendant face à une presse et des médias aux mains d’une poignée de grands groupes fortunés, l’Humanité est aujourd’hui asphyxiée financièrement par les banques et les règles de rentabilité de sa diffusion. Elle l’est aussi par les remises en cause, voire les suppressions par les pouvoirs successifs des mesures prises par le CNR, à la Libération, pour garantir la liberté et la diversité de la presse d’opinion.

Et ce n’est sûrement pas à cause de la qualité de son contenu et encore moins à celle des journalistes et des personnels qui, chaque jour, dans les conditions plus que difficiles, parviennent pour toutes les rubriques à nous apporter un éclairage argumenté, documenté et original sur l’actualité.

Elle est aujourd’hui l’unique voix d’une presse qui a toujours refusé d’ériger le propos de café de commerce en vérité établie et en pensée unique pour conduire son lectorat à démonter et rejeter les préjugés.

Depuis sa création, – et à une époque, jusqu’au sacrifice – l’Humanité contribue à défendre le droit à l’existence des hommes et des femmes opprimés ; elle dénonce toutes les formes d’injustice, agit pour la paix et contre les colonialismes. Elle est, en cela, à juste titre, l’héritière fidèle des combats de Robespierre.

On a à l’esprit qu’elle ouvre régulièrement ses colonnes aux plus prestigieux de nos historiens pour faire connaître, autrement qu’une « légende noire », la réalité de la Révolution française, la vie et l’œuvre de l’Incorruptible. Claude Mazauric, Pierre Serna et Hervé Leuwers y ont rubriques. Avant eux, Albert Mathiez, Marc Bloch et Michel Vovelle s’y sont exprimés. Et pour ne s’en tenir qu’à ce seul exemple, elle seule a couvert, dernièrement, la tenue du premier congrès des associations amies de la Révolution.

Dans ce domaine, comme dans tant d’autres, ce journal fait quotidiennement œuvre indispensable d’Éducation Populaire.

Il est une des composantes historiques de la presse française révolutionnaire et mérite aujourd’hui notre aide financière urgente afin préserver pour demain son indispensable existence.

Au nom de l’idéal qui est le nôtre, l’Humanité doit vivre. L’ARBR a donc adressé un chèque de 300 euros au journal.