Accueil > Actualités > Carvin : Une lettre de l’avocat Robespierre étudiée à la loupe.

Carvin : Une lettre de l’avocat Robespierre étudiée à la loupe.

Les Amis de Robespierre en journée d’Études.

vendredi 5 juin 2015

Publié le 03/06/2015 dans La Voix du Nord

Une assistance attentive aux propos de A.Duquesne

En érudits, les Amis de Robespierre, l’association basée à Arras, était en terre carvinoise, samedi après-midi. L’objet de leur visite :

L’étude d’une lettre écrite par Maximilien, lors d’un passage chez ses cousins, domiciliés à Carvin, au cours de la Pentecôte 1783. De quoi s’atteler à un travail minutieux pour Arsène Duquesne et toute l’équipe de la société de recherches historiques, qui auront notamment révélé les inscriptions gravées sur pierres tombales, insérées dans le dallage de l’église Saint-Martin.

« Celles-là même qui concernent ses principaux ancêtres, Robert et Martin, lequel se trouve à l’origine du patronage de l’une des cloches du carillon de la tour, aujourd’hui disparu.  » Un document historique qui aura permis de nous éclairer sur l’homme, à l’aube d’une carrière d’avocat brillante, alors qu’il venait de faire ses premiers pas au barreau d’Arras.

« On s’est penchés sur le récit écrit d’un personnage méconnu et enjoué, dont la sociabilité particulièrement développée peut surprendre, car on plonge dans l’intime d’un homme qui n’était pas encore le tribun, le conventionnel montagnard du comité de salut public qu’il deviendra.  »

JPEG - 17.1 ko
Vue du bourg de Carvin
Collection personnelle

La journée se refermait à l’auditorium de la médiathèque, là où auront été décortiqués les commentaires de la lettre de Robespierre à son ami Buissart, celle dans laquelle il relate son voyage.

Pour en savoir plus, cliquez ici :