menu

Accueil > La vie associative > Adhérer à l’ARBR pour que vive la Révolution

Version imprimable de cet article Version imprimable

Adhérer à l’ARBR pour que vive la Révolution

Quelques bons motifs de rejoindre et de s’engager pour l’ARBR

vendredi 27 décembre 2019

ADHÉRER À L’ARBR POUR QUE VIVE LA RÉVOLUTION !

l’Arbr fleurit la Maison de Robespierre

Le deux cent trentième anniversaire de la Révolution s’achève. L’évènement n’aura pas mobilisé les médias, c’est le moins que l’on puisse dire. Toutefois, les aspirations de nos aïeux, si bien portés par Robespierre et ses amis, sont à nouveau largement présentes dans les défilés des peuples de nombreux pays qui réclament simplement le droit à l’existence, le droit à la sûreté, et celui de vivre dignement tout simplement.
On s’interroge alors et l’on relit face à l’actualité ces quelques articles de la déclaration des droits proposée par Robespierre en l’an 1793 :

article 2 :« Les principaux droits de l’homme sont celui de pourvoir à la conservation de son existence, et la liberté. »

article 5 : Le droit de s’assembler paisiblement, le droit de manifester ses opinions, soit par la voie de l’impression, soit de toute autre manière, sont des conséquences si nécessaires du principe de la liberté de l’homme que la nécessité de les énoncer suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme.

Article 6 : La propriété est le droit qu’a chaque citoyen de jouir et de disposer de la portion de biens qui lui est garantie par la loi.

Article 7 : Le droit de propriété est borné, comme tous les autres, par l’obligation de respecter les droits d’autrui. »

L’actualité nous rappelle avec force que la Révolution demeure inachevée et que, de par le monde, des hommes et des femmes se lèvent et souvent prennent des risques pour reprendre à leur compte ce pourquoi se sont mobilisés les sans-culottes.

On comprend alors aussi pourquoi ceux qui s’accrochent à leurs immenses richesses et ceux qui les servent cherchent par tous les moyens à fossiliser, à dénaturer, voire à faire oublier ces formidables années dont Goethe, juste après Valmy, disait : « De ce jour et de ce lieu date une ère nouvelle de l’histoire du monde et vous pourrez dire : j’y étais. ».

L’objet de l’ARBR demeure aujourd’hui encore d’une impérieuse nécessité, dans le contexte d’une actualité complexe dominée par des formes subtiles d’instrumentalisation ou de déformation de l’Histoire et de son apport indispensable à la formation et à l’exercice de la citoyenneté. Le sous-titre du récent ouvrage de Jean-Clément Martin « La Terreur, deux cents ans d’un mensonge d’État » ne manque pas de nous interroger, tout comme celui de Marcel Gaucher « Robespierre l’homme qui nous divise le plus ». (sous-entendu s’il pouvait continuer nous diviser encore... )

En 2020, l’ARBR, qui vit le jour en 1989 pour les célébrations du bicentenaire connaîtra deux évènements importants.

En avril, elle tiendra son Assemblée Générale, moment fort de la vie démocratique d’une association.

Elle fera le bilan de ces deux dernières années qui se fixaient comme priorité l’action en direction de la jeunesse.
Elle aura aussi à s’interroger sur le vieillissement général de ses adhérents et de la nécessité de « rajeunir » son comité.

Rejoindre l’ARBR au moment du bicentenaire avait à l’époque un objectif précis et clair – le faire vivre autrement que François Furet l’aurait voulu.
Trente ans plus tard, 110 numéros de l’Incorruptible et de nombreuses autres activités , la question se pose d’une autre manière : Quel sens y a-t-il aujourd’hui à rejoindre l’ARBR, de s’y engager et d’y militer ?

Question simple de prime abord que nos posons à tous nos adhérents, à développer dans tous ses aspects, y compris les plus concrets et les plus pratiques. Nous y reviendrons.

En septembre2020, les 26 et 27, sans doute pour décliner de manière prémonitoire les enseignements que nous devrons tirer de notre assemblée, nous accueillerons le collectif des associations amies de la révolution pour son second congrès.

« Enseigner la révolution française aujourd’hui » en sera le thème et déjà de nombreux partenariats s’annoncent. Comme le dit notre ami président de la SER, ce seront deux belles journées. Nous ferons au mieux pour y parvenir.

Tout cela pour dire que l’ ARBR ne manquera pas de travail et d’importants sujets de réflexion pour l’année qui vient.

Alors, on n’a jamais refusé un coup de main...

Alors pour adhérer à l’ARBR , c’est ici il suffit de cliquer

Bonne année et à très bientôt
Le Président
,