Accueil > Correspondances > 250 ième anniversaire de la naissance de Louis Antoine Saint-Just

250 ième anniversaire de la naissance de Louis Antoine Saint-Just

Commémoration nivernaise de ce 250 ième anniversaire par Michel Benoit

vendredi 30 juin 2017, par Webmaster

Louis Antoine Saint-Just, né à Decize le 25 août 1767 député à la Convention et mort guillotiné le 10 Thermidor An II (28 juillet 1794) ;

JPEG - 110.4 ko

_
Homme politique français de la Révolution française, le plus jeune des élus à la Convention nationale, membre du groupe des Montagnards, soutien indéfectible de Robespierre avec qui il est emporté dans sa chute le 9 Thermidor de l’An II.
D’une éloquence remarquée, il se distingue par l’intransigeance de ses principes prônant l’égalité et la vertu ainsi que par l’efficacité de ses missions au cours desquelles il redresse la situation de l’armée du Rhin et participe à la victoire des armées républicaines à Fleurus. Combattant politiquement les Girondins, les hébertistes puis les indulgents, il fait voter la confiscation des biens des ennemis de la République au profit des patriotes pauvres. Il est notamment l’inspirateur de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793.
Louis Antoine de Saint-Just est le fils aîné de Louis Jean de Saint-Just de Richebourg (8 novembre 1716-8 septembre 1777), un capitaine de cavalerie décoré de l’ordre de Saint-Louis, cantonné à Saint-Pierre-le-Moûtier et de Marie-Anne Robinot (née à Decize le 8 juin 1734, morte en 1815), elle-même fille de Léonard Robinot, conseiller, notaire royal et grainetier au grenier à sel de Decize, et de Jeanne Houdry, mariés le 10 mai 1766.
Louis Antoine est né le 25 août 1767 à Decize, dans le Nivernais, et il est baptisé le même jour dans l’église du village : son parrain est Jean Antoine Robinot, curé de Verneuil, et sa marraine est Françoise Ravard. Il est aussitôt mis en nourrice à Verneuil jusqu’à l’âge de huit ans. Après un court séjour à Morsain lors duquel naissent les deux sœurs d’Antoine, Louise-Marie-Anne et Marie-Françoise-Victoire, le 12 septembre 1768 et le 10 novembre 1769, la famille retourne à Decize, où les oncles de Louis Antoine sont en charge de responsabilités municipales.
En octobre 1776, la famille déménage pour la Picardie, Saint-Just à 9 ans et elle s’installe dans une vaste demeure à Blérancourt, où le père meurt un an plus tard.

L’objectif de cette série de manifestations

Rayonnement local, régional et national destiné à promouvoir la Nièvre par le biais d’événements culturels en rapport avec son histoire.
Organiser plusieurs journées consacrées à Saint-Just en partenariat de moyens avec le Conseil départemental de la Nièvre, le service de l’Action culturelle de la Nièvre, la ville de Guérigny, le Journal du Centre, l’Association des Amis de Saint-Just à Blérancourt, la mairie de Blérancourt et l’ ARBR- Amis de Robespierre d’Arras.

Modalités de la commémoration du 250 ième anniversaire de la naissance de Saint-Just aux Forges de Guérigny

En partenariat avec le« Journal du Centre » , les archives départementales de la Nièvre, l’Ecole de musique du département de la Nièvre, la troupe du Carambole Théâtre, de l’harmonie municipale de Nevers de Clamecy TV, de Radyonne représentée par Yannick Petit, de RCF Nièvre représentée par Thierry Chesneau

Le samedi 14/10/2017 à partir de 15 heures

Inauguration des journées dédiées à la naissance de Louis Antoine Saint Just.
En présence du :

  • du Conseil Départemental et de son président
  • de M. Patrice Joly et de son vice-président chargé de la culture
  • de M. Jean-Louis Balleret
  • de M. Denis Pelet-Many directeur de l’action Culturelle du Conseil départemental de la Nièvre
  • du député de la circonscription, M. Christian Paul
  • de la municipalité de Guérigny et de son maire, M. Jean-Pierre Château
  • de l’écrivain et Historien, M. Michel Benoit
  • de M. Pierre Volut, Historien Decizois
  • du comédien et metteur en scène, M. Pascal Tedes
  • de M. Dominique Baran, Président de l’école de musique du nivernais.
  • de M. Bruno Boutet, directeur de l’harmonie municipale de Nevers
  • de l’administratrice des Forgeas royales de Guérigny, Mme Nathalie Jadot
  • des archives déprtementales et de la médiathèque de Nevers

16H00

Conférence de M. Pierre Volut : « Saint-Just à Decize, Decize et Saint-Just »

18H30

Concert proposé par M. Bruno Boutet et l’harmonie municipale de Nevers sur des œuvres de Méhul, Gossec, Rouget de l’Isle etc…

20H30

« D’entre les morts », Pièce de Théâtre de Michel Benoit
Avec la participation de Pascal Tedes
Avec le Carambole Théâtre

Le dimanche15/10

14h00

Les Tambours de La Machine

15H00

Le grand débat :
Débat citoyen autour de Saint-Just avec la collaboration du Journal du Centre, de Radyonne et de RCF.
Thème choisi :
Quand la révolution engloutit ses enfants !
Et
Que reste-t-il à ce jour de la 1re république ?

_ Invités :
Bernard Vinot Historien, Docteur Es lettres et biographe de Saint-Just
Marcel Dorigny Historien et membre de la Société des études Robespierristes
Anne Quennedey Historienne et présidente des amis de Saint-Just à Blérancourt
Alcide Carton, Président de l’association des amis de Robespierre à Arras,
Bernard Vandeplas, Professeur au Lycée de Wingles et docteur en Histoire comptemporaine et vice-président de l’ARBR
Michel Benoit, Ecrivain et Historien Membre de la Société des études Robespierristes
Jean-Louis Balleret Historien, vice-président du Conseil départemental de la Nièvre chargé de la Culture et président de la Camosine
Jean Vigreux, Historien et Ecrivain, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne.
Yannick Petit Radyonne

18H00

« D’entre les morts »
Pièce de Théâtre de Michel Benoit. Avec la participation de Pascal Tedes

Lundi 16/10

14h30

Ecoles scolaires : « D’entre les morts »
Pièce de Théâtre de Michel Benoit. Avec la participation de Pascal Tedes

16h00

La Caméra Explore le temps
La terreur et la vertu ( Robespierre ) Projection du film réalisé par Alain Decaux, André Castellot et Stellio Lorenzi.
Invité d’honneur Pierre Santini
Suivi de questions-réponses autour du film

JPEG - 7.1 ko

Pour en voir un extrait, cliquez en faisant un clic droit :

En marge :
Sortie du livre : Saint-Just La Liberté ou la Mort,
suivi de La Nièvre sous la révolution…de Michel Benoit.
Réédition augmentée par les Éditions de Borée centre-france de Saint-Just apogée d’un silence, dernier regard. Avant propos de Patrice Joly, Président du Conseil départemental de la Nièvre. Préface de Bernard Vinot. Historien, docteur Ès-lettres et fondateur de l’association des amis de Saint-Just à Blérancourt.
Suivi de La Nièvre sous la révolution
Exposition d’œuvres et discours écrits par Saint-Just aux Forges de Guérigny Exposition sur le thème de La Révolution Française.

JPEG - 27.6 ko
Maison de Saint-Just à Blérancourt

Voir en ligne : Pour en savoir plus sur la ville de Decize